APÉRITIF DINATOIRE

APÉRITIF DINATOIRE

Au temps des apéritifs dinatoires
À chaque fois, c’est la même histoire :
Au grand jamais tu ne sais où t’asseoir
Où poser le « prose » ?… Tu dois surseoir !
Puis, malgré tout, tu t’essaie à boire.
Gestes précis, afin de ne point déchoir.

Difficile ! Impossible ! C’est l’foutoir !
L’truc qui, des p’tits fours est le nichoir,
Patatras… Bêtement Tu le laisse choir
Et ça, juste à l’instant – Sacré bonsoir !
Où la poupée assise sur un accoudoir
Portant escarpins, de vrais perchoirs.
Et une jupe qui n’est qu’un mouchoir
Te sourit, entrouvrant les mâchoires.

Les avances finissent dans le tiroir
Quel four !… Et un four avec bouchoir
La drague aussi, tu peux laisser choir.
Alors, dépité, tu t’mets à boire et reboire.
Ta tête en siffle : une vraie bouilloire.
Et puis merde à tous les apéritifs dinatoires !

Publicités